Trois films par… Anne de Giafferri

Chaque mois, Allindì propose à des réalisateurs, à des comédiens, des producteurs ou des personnalités de sélectionner trois films issus de notre catalogue et d’expliquer les raisons de ce choix.

Ce mois-ci, la réalisatrice Anne de Giafferri nous propose sa sélection.

La Sérénité sans carburant de Marie Famulicki :

Magnifique portrait d’une femme sarde. Un regard qui saisit la délicatesse, le temps des gestes simples, la lumière et la matière sonore, frappée par sa voix cristalline et par son chant. J’aime tellement que les personnages se mettent à chanter, comme ça, dans le mouvement. Cette femme nous transmet sa philosophie de la vie, dans le dénuement, dans la liberté vraie !

voir le film sur Allindì

Le Voyage à Vigàta de André Buytaers :

Exploration de l’écrivain sicilien Andrea Camilleri. Si l’écriture filmique est plus formelle, le film restitue bien la personnalité et la pensée de l’auteur, entremêlant sa vie, ses romans et les croyances populaires siciliennes comme des empreintes, entre sacré et paganisme. La fiction de l’auteur se mêle à la réalité jusque dans l’actualité sur les migrants. Une belle mise en perspective d’un auteur, de ses personnages et de son pays. Tout bouge autour de Camilleri, assis quant à lui dans son bureau, fumant cigarettes après cigarettes. On observe avec saveur son monde explorant la Sicile à l’infini.

voir le film sur Allindi

Un Jour la pandémie viendra de Jill Emery :

Troublant et passionnant documentaire sur l’arrivée du virus SRAS à Hanoi. La montée en puissance d’une catastrophe sanitaire se rejoue parfaitement en huis clos, au sein de la clinique franco-vietnamienne, grâce aux mises en scènes très maîtrisées et aux paroles saisies. Le processus de création révèle bien les peurs sociales. Un regard qui entre tellement en résonance avec aujourd’hui.

voir le film sur Allindi